Atelier / Méthodologie

photo-de-groupe-p-baneux_3123b

RÉCIT EXPÉRIMENTAL, L’ARCHITECTURE DE LA CONTROVERSE

DE LA CONFRONTATION DES ACTEURS À LEUR COLLABORATION, POUR UNE NOUVELLE DENSITÉ

Cyril Pressacco

L’École d’architecture de la ville & des territoires à Marne-la-Vallée, en partenariat avec la mairie de Montreuil et la faculté d’urbanisme de la Brandenburg University of Technology Cottbus-Senftenberg, organise un workshop intensif afin d’imaginer des stratégies pour le processus de mutation sur trois îlots du haut Montreuil.

Un camp de base est installé sur le toit de l’usine Mozinor, au cœur de la condition urbaine étudiée.

L’actuelle situation de Montreuil présente une particularité intéressante : une grande partie de ses habitants ou entreprises installées sont propriétaires des logements et des lieux qu’ils occupent. Cette condition leur offre une opportunité unique, celle de participer au développement urbain de la ville non seulement comme habitants, mais aussi comme opérateurs investis dans la conception et la construction de leur propre cadre de vie.

Notre workshop intensif s’intéresse à la conception des opérations de mutations urbaines inclusives engageant les aspirations de tous les habitants.

MODE OPÉRATOIRE

L’expérimentation et l’engagement sont stimulés par la mise en place d’un dispositif expérimental. Le protocole est établi afin que l’expérience soit réalisée dans le temps court du workshop et puisse être renouvelée. Il procède par la sélection précise des ingrédients, la définition d’un cadre et le choix d’un catalyseur permettant de déclencher et d’accélérer la réaction.

INGRÉDIENTS

Les ingrédients de l’expérience que l’on va faire réagir et interagir sont de deux types : d’une part le bâti hétérogène du haut Montreuil, principalement constitué de pavillons et de petits bâtiments industriels, d’autre part des acteurs, personnages dotés d’une capacité d’action forte. Leurs aspirations et modes de vies antinomiques, a priori inconciliables, sont caractérisés afin qu’ils s’opposent et alimentent la controverse à venir. Par l’intermédiaire d’un jeu de rôles, les étudiants sont mis dans la position de faire une double expérience, à la fois au sens de mener l’expérience (experimentum) et de vivre l’expérience (experientia). Chaque groupe de protagonistes développe des stratégies d’intervention au regard de problématiques architecturales telles que la typologie, le parcellaire, la forme, les matériaux, les ressources.

CADRE

Le cadre de l’expérimentation procède d’une réduction, voire d’une abstraction, au sens où les trois îlots retenus pour l’expérience sont soustraits de leur contexte immédiat – l’objectif étant de constituer un espace clos, à la manière d’une boîte de Petri étanche, à l’intérieur duquel les ingrédients interagissent. Le dispositif de huis clos exacerbe la triple relation entre l’espace, les protagonistes et le récit. Ainsi, le cadre annonce qu’à l’intérieur de lui se trouve un monde qui n’est soumis qu’à ses propres lois : un monde qui engage la prospection et met en jeu la puissance d’agir de chaque ingrédient, animé (personnages) ou inanimé (bâti).

RÉCIT

Le protocole est propre à chaque groupe d’étudiants. Il prend la forme d’un récit, d’une fiction, d’un scénario. C’est par cet énoncé que les acteurs se trouvent dotés d’une puissance d’agir et que le récit prend un tour prospectif. La construction d’un scénario peut être comprise comme un moment dans lequel le projet se définit comme une collection d’hypothèses sur le futur. Dans cette construction d’un scénario-fiction, on perçoit le passage de l’idée moderne de prévision comme projection, dotée de la certitude quant aux objectifs et aux moyens à mettre en œuvre pour les rejoindre, à celles de possibilité et de potentialité dans des conditions d’incertitude, où tant les enjeux et le consensus qui les concernent, tant les moyens pour les rejoindre sont incertains. De l’idée de certain ou de probable à celle de possible, le futur entre dans l’idée d’action. À l’intérieur de chaque scénario se confrontent une série d’images et d’imaginaires. Le récit est utilisé pour explorer des scénarios de contraste qui nient ou dépassent les tendances en cours et provoquent ainsi la discussion, voire la controverse.

CONTROVERSE

La controverse joue le rôle de catalyseur. Elle met en action le récit, elle en est le déclencheur ; elle alimente la fiction, elle en est le carburant. Les visions opposées et contrastées sur la mutation du cadre bâti génèrent la controverse. Celle-ci amène les étudiants à définir les modalités de la confrontation entre acteurs, qui peut par exemple engager la collaboration, la séparation ou encore l’exclusion.

HYPOTHÈSE

L’expérience tente alors de vérifier l’hypothèse selon laquelle les acteurs sont susceptibles d’engager seuls la transformation de leur habitat sous l’impulsion de la controverse et du conflit.

MAQUETTES

Deux types de maquettes sont utilisés pour représenter et donner corps à ce processus de transformation.

La maquette physique représente un état de la controverse et de la confrontation des différentes stratégies, les acteurs sont reconnaissables au travers des formes engendrées. La maquette n’est pas le résultat de l’expérience, elle est l’expérience même. Des conclusions peuvent être tirées de cette expérience, notamment la vérification de l’hypothèse initiale. Mais c’est bien la puissance d’agir des protagonistes placés dans certaines conditions qui est explorée, et non pas le résultat formel final. Au travers des scénarios explorés, les maquettes dévoilent des possibilités formelles développables sur le tissu investigué. L’hétérogénéité existante se révèle être un levier formel et typologique puissant.

La maquette sonore explore la possibilité de compléter et enrichir la représentation du projet, d’en découvrir la dimension indicible, en suggérant la temporalité, l’ambiance, les relations, les tensions pour mieux incarner le projet. Le projet peut alors être pensé comme une controverse à grande échelle, ou plutôt une multiplicité de controverses s’exprimant entre des acteurs et des visions du monde à l’intérieur d’un espace clos.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s